JT en Espagne

Avr 9, 2022 | 1 commentaire

Toujours un bonheur de passer dans le JT de mon enfance, celui du midi (enfin, en Espagne, c’est à 15H) sur la première chaine nationale – TVE – que ma grand-mère, systématiquement, regardait, afin de connaître la météo et savoir ce qu’il en irait des orangers et citronniers que l’on cultivait.

Toujours un bonheur oui, et quel grand bonheur, d’avoir un lien avec cet espace qui au politique et au monde me familiarisait, que je regardais depuis tout petit, en attendant les pucheros, paellas et autres plats qu’en famille on préparait, lisant attentivement les journaux sportifs – ils étaient nombreux – et déchiffrant les actualités qui en provenaient.

Interrogations cependant, quant à cette situation si péculiaire, cette extinction si forte de notre voix, qui fait qu’après avoir pourtant démontré notre valeur, la validité et la force de nos combats, fasse que nous ayons à en passer par des chaines étrangères pour nous exprimer sur la situation à… Paris.

Vous le savez, à l’exception de la courageuse Sud Radio: nada, zero niet. Pas un mot. Ouvrages, luttes, défaites et victoires. Silence radio.
Lorsqu’il s’agit de dénigrer, soudain, une importance démesurée. Quant à nous reconnaître ? Rions. Riez.
Trois ouvrages sont parus depuis Crépuscule. Vous les avez peut-être, probablement ratés. Sachez qu’ils sont là, sous le monde, sous leur monde, et que de main en main, ils circulent pour vous accompagner.

Sachez également que sur twitter, facebook, youtube, en vidéos, par conférences, malgré les annulations et pressions qui ne cessent de s’accumuler, nous ne cessons de nous battre pour essayer de vous aider.
Et que si vous nous entendez pas, ce n’est pas que nous sommes plus là. Mais qu’ils ont décidé, féroces, de tout faire pour nous effacer.

Jusqu’à inventer l’ignoble pour tenter de le justifier.

A vos côtés. Pensées.